Objectifs

Algeria 2.0 se veut être un carrefour des TIC et du WEB, non seulement en Algérie, mais aussi en Afrique, grâce à cette édition africaine, nous pourrons mettre en relation toutes les compétences africaines en un seul endroit afin de discuter de l’avenir de l’Afrique


en terme de TIC et du WEB, et ainsi prendre une grande part du marché international du web et des TIC.

Grâce aux problématiques existantes en Afrique et au besoin de rechercher des solutions, l’Afrique sera en mesure d’être le continent de l’innovation et de la créativité, avec un grand espace de networking et de partage d’expériences.

A l’image d’Algeria 2.0, cette édition a pour but de réunir tous les ans les acteurs et spécialistes internationaux des technologies de l’information et du web, développeurs et du mobile afin de favoriser l’innovation par les échanges croisés et les synergies entre l’Education, l’enseignement, la recherche et l’Industrie dans ce domaine.

Mettre en place une plateforme de partenariat et de création d’entreprise dans les TICs et le développement de l’esprit de startups et d’innovation.

Mettre en relation les différents acteurs du web algériens et internationaux afin de promouvoir et de faire connaitre les compétences algériennes et africaines au niveau national et international.

* Vulgariser l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication et les intégrer aux notions d’entreprenariat et d’innovation;
* Assurer la continuité et l’échange de bonnes pratiques et d’expérience en matière de technologies de l’information et de la communication;
* Permettre aux talents locaux et porteurs de projets de profiter des expériences internationales afin de concrétiser leurs projets;
* Consolider une plateforme d’échange entre les acteurs du web en Algérie et créer une ouverture sur l’international;
* Mettre en avant les possibilités d’investissement dans le domaine des TIC avec les facilités mises en place par les ministères concernés;
* Mettre en avant les possibilités d’exportation de savoir-faire national en matière des TIC (offshoring);
* Associer les compétences universitaires et expériences pratiques autours de partenariats constructifs;
* Attiser l’intérêt du grand public pour les NTIC en rassemblant le plus grand nombre autours de thématiques communes.

back to top